Ostéopathie à St-Michel-Chef-Chef (44)

L’ostéopathie

L’ostéopathie est un concept thérapeutique de diagnostic et de traitement par la main.
Elle fut fondée au XIXe siècle par Andrew Taylor Still.
C’est une discipline à la fois préventive et curative pouvant agir sur les articulations et les muscles, le système digestif et viscéral, la sphère crânienne, le système nerveux et vasculaire.
Une restriction de la mobilité de l’une de ces structures peut entraîner un trouble localisé, mais aussi, par voie de réaction, une perturbation à distance.
Le raisonnement ostéopathique est fondé sur la recherche des liens de cause à effet entre des troubles et les pathologies qui en résultent. Ainsi l’ostéopathe n’agit pas sur les symptômes que présente le patient, mais bien sur les causes qui ont pu les engendrer.
Thérapie complémentaire, elle s'intéresse non seulement aux symptômes physiques, mais aussi au style de vie, aux habitudes et à l'état global du patient.
 

L’ostéopathie s’adresse à tous, du nourrisson au senior, du sportif à la femme enceinte, car les techniques employées ici sont à base de manipulations douces, effectuées dans le respect des tissus.

                                                  Andrew Taylor Fondateur de l'osthéopathie.png

Vous êtes concerné par l’ostéopathie ?


Les indications sont nombreuses. La liste qui suit est non-exhaustive :

Lombalgies (lumbagos), dorsalgies, cervicalgies (torticolis, "coup du lapin"…).
Suites d’entorse (cheville, genou, poignet...).
Tendinites (tennis-elbow, golf-elbow, épaules…).
Traumatologie du sport.
Certaines perturbations de l'articulé dentaire (SADAM…).
Céphalées, migraines et certaines formes de vertiges.
Etat d'hypernervosité, d'anxiété, de troubles du sommeil, de stress, de fatigue, d'irritabilité...
Névralgies (cruralgies, sciatiques, névralgies cervico-brachiales et intercostales…).
Troubles de la digestion (constipation, diarrhées chroniques, ballonnements, brûlures d'estomac, nausées, colites spasmodiques, difficultés de digestion…).
Troubles génito-urinaires, règles irrégulières et/ou douloureuses, certaines incontinences...
Suivi ostéopathique de la grossesse et du post-partum, menace d'accouchement prématuré...
Séquelles de traumatismes (accidents de la voie publique, conséquences des chutes et des chocs, travail post-chirurgical après cicatrisation…).
Nourrissons : accouchement trop long ou trop court, accouchement sous instruments (forceps, ventouses...), présentation par le siège, pleurs inexpliqués, coliques, régurgitations, certaines plagiocéphalies (déformations du crâne), difficultés à dormir…

 

Est-ce que l'ostéopathie est reconnue ?

Oui, suite à la loi Kouchner (Art.75, mars 2002) relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, et suite au décret d'application (n° 2007-435, mars 2007).

A ce jour il est obligatoire de détenir un diplôme d'ostéopathie (D.O.) pour pratiquer l'ostéopathie.

Des écoles ont été agréées en 2015 par le ministère de la Santé afin de certifier la qualité de la formation. Ces écoles dispensent un enseignement alliant pratique et théorie en 5 années d'études avec un minimum de 4 800 heures de formation.